La conduite à gauche

La logique française veut que l’on conduise du côté droit de la route dans une voiture où le volant se trouve à gauche. Mais dans la logique anglaise, c’est tout le contraire. Ah ces Britanniques, ils ne font jamais rien comme tout le monde !

conduiteagauche
Source: Commons Wikimedia.

La conduite à gauche : d’où ça vient ?

Il faut remonter au Moyen-Âge pour tenter de comprendre d’où vient la conduite à gauche.  À l’époque, les chevaliers portaient leur épée à gauche. Lorsqu’ils circulaient à cheval, ils empruntaient le côté gauche de la voie afin que leur arme ne touche pas celle des chevaliers qu’ils croisaient.

Puis vers le XVIIe siècle est apparu le « Conestoga », une invention nord-américaine composée d’un chariot bâché et tiré par une demi-douzaine de chevaux. Assis sur le cheval de gauche, le cocher tenait son fouet et dirigeait l’ensemble de la main droite. Le croisement entre deux Conestogas se faisait ainsi naturellement à gauche.

Mais c’est avec (ou bien à cause de, au choix) Napoléon que la conduite à droite est apparue en France. En effet, les manœuvres militaires de l’Empereur forçaient les soldats à attaquer les adversaires par la droite, ce qui lui a permis de gagner plus d’une bataille. Napoléon a ainsi imposé la conduite à droite et ne s’est pas soumis aux Britanniques.

Et puis, au milieu du XIXe siècle, la voiture fut. Son intérieur a subi des modifications non négligeables au fil du temps. Pour satisfaire les droitiers, majoritaires, le volant, tout comme le frein à main, se trouvaient à droite (le frein à main était placé à l’extérieur du véhicule). Puis le frein à main fut déplacé au centre et le volant s’est retrouvé à gauche afin que le conducteur continue à utiliser le frein à main de la main droite. Dans les voitures britanniques, bien que le frein à main se soit lui aussi retrouvé à gauche, le volant, lui, est resté à droite.

Qui conduit à gauche ?

Penser qu’il est normal de rouler à droite est une erreur. En effet, un tiers de la population mondiale conduit à gauche. Parmi les pays qui suivent cette règle, on retrouve principalement les anciennes colonies britanniques (sauf le Canada) ainsi que certains pays d’Asie (Japon, Thaïlande, Indonésie).

Même si le Département Britannique des Transports avait évoqué, vers la fin des années 1960, la possibilité de modifier le sens de circulation, l’idée a été abandonnée car le coût se serait révélé être trop élevé. En effet, il aurait fallu par exemple que les signaux (au sol, panneaux) et les portes de bus soient altérés, et que les Britanniques apprennent à conduire à droite. Un beau bazar en perspective.

Quelques conseils

Conduire à gauche quand on a conduit à droite toute sa vie n’est pas une épreuve insurmontable. Voici une série de conseils qui peuvent vous donner confiance lorsque vous vous lancerez dans la conduite à gauche :

  • Si vous avez le choix et/ou les moyens, prenez une automatique, vous pourrez ainsi vous concentrer sur la conduite en elle-même et pas sur le passage des vitesses.
  • Préférez une voiture anglaise, plus adaptée pour la visibilité.
  • Si vous conduisez avec votre voiture française, engagez un co-pilote, cela rassure, surtout au début.
  • Pensez « file de gauche » et effacez de votre cerveau la conduite sur la file de droite. Suivez le flot tout en restant vigilant.
  • Lorsqu’une voiture est engagée, laissez-la passer. Lorsque l’on vous laisse passer, remerciez avec un geste de la main par exemple.
  • Respectez les feux rouges, les stops, bref les règles basiques de conduite comme vous le feriez théoriquement en France.
  • Laissez passer les piétons s’ils sont sur un passage piéton (bandes blanches au sol). Autrement, vous n’êtes pas tenus de les laisser passer.
  • Dans les ronds-points, tournez la tête à droite ET à gauche (mais surtout à droite). N’oubliez pas : les voitures arrivent de la droite.
  • Restez dans votre file et indiquez tout changement avec votre clignotant.
  • Ne klaxonnez qu’en cas de danger. Dans d’autres cas, l’utilisation du klaxon est mal vu, notamment pour exprimer votre impatience (ah, le fameux flegme britannique).
  • Regardez régulièrement dans vos rétroviseurs (les trois) : il peut y avoir des motos et des vélos dans votre environnement.
  • Enfin, « last but not least » : l’utilisation du téléphone portable au volant est interdite.

Vous verrez qu’en définitive, la conduite à gauche n’est pas aussi difficile qu’on le pense. Et puis c’est comme tout, avec le temps et la pratique, on s’habitue. Bref, cet aspect de la vie quotidienne anglaise n’est pas du tout un frein pour profiter de la Grande-Bretagne et de leurs habitants, aussi différents soient-ils.

Sources :

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s