Valider sa résidence permanente au Canada

Il y a plusieurs semaines, nous (sautions de joie) recevions nos confirmations de résidence permanente pour le Canada. Nous avons donc profité des vacances de Noël pour y faire un aller-retour et valider les précieux sésames, ce qui fait maintenant de nous des résidents permanents de manière officielle. (big smile)

La visite médicale : la clé de tout

Pendant des mois, j’ai parcouru en long, en large et en travers les sites d’immigration, les forums, les conseils, les témoignages liés à Entrée Express, le programme qui permet de pouvoir résider légalement au Canada à long terme (sous conditions). J’ai remarqué un peu tard que si l’on veut « choisir » la période à laquelle s’installer au Canada (je pense par exemple aux familles ayant des enfants scolarisés et désirant attendre la fin de l’année scolaire pour partir), l’élément de la procédure sur lequel se baser est la date de la visite médicale. En effet, celle-ci est valable un an et les confirmations de résidence permanente doivent être validées au cours de cette année précisément, sinon il faut repasser la visite médicale et payer de nouveau, bref un coût inutile facile à éviter. Pour notre part, il était utopique de penser que nous aurions pu partir pendant l’été 2017 (voir notre timeline). Cependant, il nous fallait absolument valider les confirmations de résidence permanente avant le 31 janvier 2018, date qui correspond à l’expiration de nos visites médicales.

Le passage à l’immigration 

Après un vol Londres-Ottawa (destination que nous connaissions déjà), nous voici en train de faire la queue pour passer les contrôles à l’aéroport. Petit changement depuis la dernière fois à Ottawa (été 2016) : on ne remplit plus de carte de déclaration douanière dans l’avion. À la place, on doit passer à une borne et y remplir une déclaration numérique. On y répond à quelques questions classiques (transportez-vous de la nourriture? avez-vous une liste de biens à suivre? etc.), on y scanne nos passeports et on y prend notre photo. Une fois le processus terminé, on passe à un guichet et on présente le document récapitulatif et nos passeports à l’agent des douanes. Après un bref dialogue, on récupère le tout ainsi que nos bagages avant de se diriger vers l’immigration.

Le passage à l’immigration se passe très bien et nous sommes pris en charge sans attendre. Nous donnons nos documents à l’agent qui nous pose un certain nombre de questions et annote nos confirmations de résidence permanente selon les réponses fournies. L’échange est cordial. S’envient la question de l’adresse canadienne pour l’envoi des cartes de résidence permanente. Nous n’en avons pas encore puisque nous ne restons qu’une semaine. Pour l’agent des douanes, cette situation n’est pas commune. On nous conseille de remplir l’adresse en ligne dès que nous la connaissons et aussi de se procurer des TVRP (titre de voyage pour résident permanent) quand nous reviendrons au Canada. Nous nous dirigeons ensuite vers un autre agent qui examine la liste des biens à suivre. Une fois encore, l’échange n’a rien de formel et nos réponses satisfont. Le douanier, tout sourire, met fin à l’entrevue par le fameux « bienvenue au Canada! » Nous sortons de l’aéroport fatigués mais heureux : nous sommes résidents permanents du Canada!

La liste des biens à suivre 

Avant de partir, je me suis renseignée sur cette fameuse liste de biens à suivre. Sur les forums, les personnes qui ne font qu’un aller-retour comme nous disent en fournir une. J’ai écrit à l’ASFC (douanes canadiennes) et on m’a répondu que comme nous n’étions pas considérés comme des immigrants (c’est-à-dire qui s’installent de suite), nous n’avions pas besoin d’avoir cette liste avec nous. Bref, d’après notre expérience, IL FAUT prévoir une liste des bien à suivre, et en 2 exemplaires car les douanes en gardent une copie. C’est une démarche fastidieuse mais appréciée et qui, je pense, facilite les choses pour le futur grand départ. Pour ma part, j’ai initié la liste des affaires que l’on avait avec nous (en détail) sur le formulaire BSF186 puis j’ai continué sur le formulaire BSF186a. Pour la liste des biens à suivre, j’ai établi une liste sur XL. Je n’avais aucune idée de la valeur de certaines choses (documents administratifs, photos) donc j’ai mis $0. Idem pour certains objets qui peuvent être considérés « de valeur », j’ai également mis $0 et j’ai fourni des photos. J’ai aussi listé mes chiens (nom, race, date de naissance). Avec cela, l’agent douanier était satisfait, a tamponné le tout et m’a rendu mon exemplaire que je conserve précieusement (au même titre que les confirmations de résidence permanente) jusqu’au grand départ.

Credit photo: istockphoto.com

 

 

 

Publicités

3 réponses à “Valider sa résidence permanente au Canada

  1. Coucou,

    Ton blog est très intéressant. Je l’ai découvert via le blog de Lisa.
    Je viens de finir la partie sur le Canada et je l’ai trouvé intéressante.

    Je vais me lancer prochainement complétement dans les démarche et ça m’a permis d’apprendre des choses, notamment le fonctionnement des tests de langue. Je ne savais pas comment ils se passaient.

    Bonne continuation dans votre aventure

    J'aime

    • Bonjour Theo, et merci de ton message. N’hésite pas à prendre le temps de te renseigner sur les procédures, sur les sites officiels notamment, et les témoignages d’autres personnes. Il faut aussi être patient pour l’obtention de la RP, même si certains chanceux l’ont eue au bout de quelques semaines seulement. Je te souhaite le meilleur dans tes démarches!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s